Première édition de la Barcelona World Race (2007-2008)

By Tecnotalasa

La Barcelona World Race, est organisée par la Fundació Navegació Oceànica de Barcelona. La course est la première et unique régate à la voile autour du monde sans escales en double (deux skyppers par bateau). C’est une régate sans escale pendant laquelle l’assistance externe est permise, mais soumise à des règles (pénalités). La course est inscrite dans le calendrier de l’IMOCA avec un coefficient 8.

Le parcours est de Barcelone à Barcelone (25 000 milles nautiques, 46.300 km.) par les trois caps -Cap de Bonne Espérance (Afrique du Sud), le Cap Leeuwin (Australie) et le cap d’Horn (Chile)- et l’étroit de Cook (Nouvelle-Zélande), en laissant l’Antarctique à tribord.

C’est à la première édition de la Barcelona World Race, à l’année 2007, que Tecnotalasa fait son début avec les bateaux de la Class IMOCA Open 60 en donnant support technique à trois voiliers participants. : l’IMOCA Open 60 Mutua Madrileña (quatrième), l’IMOCA Open 60 Estrella Damm et l’IMOCA Open 60 Hugo Boss (seconde).

Les bateaux IMOCA Open 60

Les monocoques de 60 pieds (18,28 mètres) sont parmi les plus rapides monocoques de course modernes. Construits en matériaux composites, ils sont conçus pour être à la fois le plus léger possible (gain de vitesse) et assez solides pour résister aux pires conditions que peut imposer la navigation en haute mer.
Toujours en évolution, bien qu’est une “classe open” (classe ouverte), c'est-à-dire que les architectes ont beaucoup de liberté pour concevoir les voiliers de cette classe –à condition que les bateaux ne doivent pas dépasser 60 pieds (18,28m) de longueur, 4,5m de tirant d'eau, et 28 m de tirant d'air- L'exigence de sécurité que la Classe impose aux marins comme aux architectes compte pour beaucoup dans le succès que connaît ce bateau. Depuis 2000, les bateaux doivent pour pouvoir prendre le départ d'une course, prouver leur capacité à se mettre à l'endroit sans assistance extérieure et garantir le cloisonnement intérieur et une flottabilité importante en cas de chavirage ou de voie d'eau.

D’ECOVER à IMOCA Open 60 Mutua Madrileña

Conçu pour le cabinet Owen Clarke ça construction a été réalisez par le chantier néo-zélandais Southern Yachts et mis à l'eau en juin de 2003. Avec le nom d’Ecover II, dirigé par Mike Golding, il a gagné la régate Transat 2004 et il se remporte la troisième place à La Vendée Globe 2005.
À 2007 avec les co-skippers Javier Sansó et Pachi Rivero, l’IMOCA concourt sous le nom de Mutua Madrileña. À la Rolex Fastnet Race 2007 l’équipage obtint la sixième place et à la course prologue de la BWR ils sont cinquièmes. À la première édition de la Barcelona World Race, Javier Sansó –Bubi- et Pachi Rivero atteignent le tour du monde en doublé et croisé la ligne d’arrivée en quatrième position.

Specifications

Design: Owen & Clarke
Constructeur: Southern Yachts, Nouvelle-Zélande.
Mise à l'eau: juin 2003
Longueur: 18,28 m
Largeur: 5,7 m
Tirant d'eau: 4,5 m
Déplacement: 9.000 kg
Dérives: 2 asymétriques
Matériel du voile de quille: Acier
Matériel du bulbe : Plomb
Hauteur du mât: 25,80m
Type de gréement: mât-aile tournant avec barres de flèche articulées.
Surface de voile au près: 300 m2
Surface de voile au portant: 525 m2
Nombre de voiles embarquées: 10
Système de safran: barre a roue
Pelles de safrans: Relevables
Nombre de pilotes automatiques à bord: 5
Sources d'énergie à bord: solaire et générateur.

IMOCA Open 60 Estrella Damm

La construction de l’IMOCA Open 60 Estrella Damm a été réalisez à Cowes, en l’Ille de Wight suivant une conception de Farr Yacht Design. Le monocoque fut un bateau jumeau de PRB de Vincent Riou et Delta Dore de Jeremie Beyou, tous deux également en compétition dans la Barcelona World Race. Le bateau a été construit en huit mois, ils ont mis autour de 22.000 heures. Il est mis à l’eau en juin 2007. Il est le plus nouveau de la flotte IMOCA Open 60 a sa participation à la BWR dirigé Guillermo Altadill et le co-skipper Jonathan.
Les composants du bateau provenaient de plusieurs pays: le mât et la bôme Marstrom (Suède), le bulbe de la quille d’Amérique du Nord, les winches Harken (Italie), les voiles North Sails de France et le Royaume-Uni.
L’IMOCA Open 60 Estrella Damm fut le première abandonne official dans cette première édition par une panne au safran.